Les fondateurs

Un rêve d'enfant...
Un métier...
Une passion!

Contactez-nous

Magali Dahan & Maryan Rousset

Elle est inventive… Il est organisé. Elle est énergique… Il est plus posé.
« Nous sommes complémentaires et partageons la même passion » résume Magali Dahan.
« L’un comme l’autre, nous ne nous voyions pas faire autre chose qu’une carrière artistique » atteste Maryan Rousset.
Elle dans la danse, lui dans la comédie… du moins  à leurs débuts.

Quand ils se rencontrent en 2008, la jeune Luxembourgeoise, devenue chanteuse, songe déjà à créer sa structure ; un projet un peu fou qu’elle s’empresse de proposer à Maryan. S’il a d’abord hésité, aujourd’hui il n’a aucun regret de s’être lancé : « C’est une aventure gratifiante, enthousiasmante et émotionnellement très forte » assure le Lyonnais d’origine.
Pourtant, c’est loin d’être la seule qu’il a pu vivre au cours de ses presque trente ans de carrière.

Il attrape le virus du spectacle dès l’enfance : « Mon père, qui était chanteur et comédien amateur a toujours su que je suivrais une carrière artistique ».
Son but : devenir comédien : « A 11 ans, j’ai monté mon premier spectacle à l’école, puis j’ai rejoint une troupe semi-pro ».
Petit à petit, il est happé par la danse : « Vers 15 ans, me sentant gauche sur scène, des proches m’ont conseillé de danser pour me décoincer ».
A force de travail, l’adolescent maladroit devient danseur professionnel, en seulement cinq ans de travail acharné. En 1993, il rejoint les danseurs du parc Eurodisney: « C’est une des plus belles périodes de ma vie » confie-t-il les yeux brillants.
Pendant dix ans, il mènera en parallèle une carrière de danseur et de chanteur dans un orchestre. Puis, ayant ajouté « maître de cérémonies » à sa panoplie, il parcourt le monde de bateaux de croisières en soirées évènementielles. En 2008, c’est la rencontre avec Magali : « Il a énormément de charisme sur scène » atteste la jeune femme. Elle, qui est aussi danseuse, sait de quoi elle parle.

« J’ai commencé la danse à 5 ans et j’ai tout de suite accroché » se souvient-elle. Ensuite, il y a le conservatoire du Luxembourg ; à 19 ans, son départ pour Paris et son entrée à l’école de comédie musicale. Très vite, elle décroche son premier contrat : six mois avec une troupe internationale en Amérique du Sud. Elle fait alors la connaissance d’un ténor italien qui la prend sous son aile et lui donne quelques cours. Puis, elle enchaîne les contrats. Les plus prestigieux :  La comédie musicale, « Mamma Mia ! » au théâtre Mogador et meneuse de revue au Paradis Latin à Paris. Petit à petit, germe dans son esprit l’idée d’une compagnie :
« Ce n’est qu’avec Maryan que je veux continuer de développer Magma Show Paris.  Tout a toujours été évident entre nous ». Si la compagnie reste leur priorité, ils n’en oublient pas pour autant leurs envies et leurs carrières respectives. Parmi les projets non encore assouvis : pour elle, un « seule en scène » musical, pour lui, le théâtre ou le cinéma.

Mais comme ils le rappellent :  « ce sera toujours en plus, car Magma Show Paris, c’est notre socle et notre fierté ! »